Le monde bruyant et passionnant des récifs coralliens

Écrit par Evan Quinter, Original Post here

Traduit par Sara GAGLIARDI

Parmi les nombreuses raisons d’aimer les récifs coralliens, nous adorons souvent ces oasis sous-marines pour leur beauté visuelle. Recouvertes de coraux de toutes formes et tailles, les récifs coralliens offrent parmi les couleurs les plus vibrantes et cosmiques du monde naturel; c’est donc clair pourquoi l’industrie du tourisme exploite l’esthétique séduisante des récifs. Mais alors que les humains sont attirés par la vue du récif, les organismes marins suivent un autre signal sensoriel, le son.

Les récifs coralliens sont animés par le murmure de milliers de créatures marines, des petites crevettes aux grands mérous. Les poissons, les chanteurs de cet ensemble aquatique, vocalisent selon deux méthodes: en contractant et en étendant le muscle sonique autour de leur vessie d’air (percussions) et en faisant des changements soudains de direction et de vitesse en nageant (hydrodynamique). De plus, ils peuvent frotter deux morceaux de squelette dur ou les dents ensemble pour produire des sons  (stridulations).

Les invertébrés s’ajoutent aussi au monde sonore du récif, principalement à travers la stridulation. Les langoustes épineuses glissent leurs antennes souples l’une sur l’autre pour produire le son d’un violon, ce qui les aide à rester bruyantes même durant la mue. Les crabes sont des percussionnistes, ils placent une pince sur le sol et grattent leurs pinces ensemble pour envoyer des vibrations à travers le substrat. L’une des créatures les plus bruyantes du récif corallien, la crevette pistolet (Alpheidae, snapping shrimp), fait claquer ses pinces à une telle vitesse qu’elles émettent des ondes de choc si explosives qu’elles étourdissent leurs proies et permettent de camoufler les sous-marins des sonars!!

degraded coral reef
Fig. 1 Tim Gordon, auteur principal de l’étude de 2019, mettant des haut-parleurs sur un récif de corail, crédit photo à T. Gordon

Cette symphonie sous-marine a d’importants buts écologiques, principalement dans le recrutement d’animaux de récif. En 2019, des chercheurs d’Australie et du Royaume-Uni ont joué des sons de récifs sains sur un système corallien dégradé, et ont comparé les résultats de la communauté avec des récifs déserts et silencieux. La différence était claire, puisque le récif corallien enrichi acoustiquement a enregistré un doublement de l’abondance biologique globale et une augmentation de 50% de la richesse en espèces. Les poissons retournant à la barrière à des volumes et à une diversité plus élevée, leurs résultats indiquent le potentiel de restauration de l’enrichissement acoustique pour améliorer le recrutement de jeunes poissons. Les larves coralliennes (planulae) nageaient également vers des sons “sains” de récif, démontrant la nécessité des signaux acoustiques pour le recrutement de différents taxons marins.

figure4
La Fig. 2 montre la possibilité d’enrichissement acoustique pour améliorer les effets nocifs des récifs coralliens. Crédit photo à Gordon, T. et al., 2019.

L’importance des récifs naturellement bruyants est également soulignée lorsque les sons du récif sont obstrués. Puisque les récifs malsains sont silencieux par manque d’activité, les niveaux de recrutement inférieurs peuvent ralentir ou freiner la revitalisation des récifs. De plus, les sons anthropogéniques et la pollution des moteurs de bateaux peuvent entraîner plusieurs problèmes pour les organismes du récif corallien. Il a également été observé que les planulae ont des difficultés à trouver des habitats appropriés à proximité immédiate de moteurs de bateaux. Le comportement des poissons de récif face aux signaux de prédateurs a été altéré, avec des temps de réponse plus lents et même une plus grande utilisation de l’espace, au lieu de se cacher. Les niveaux de cortisol (liés au stress) et hormonaux ont également augmenté pendant les premiers jours d’exposition à la pollution sonore, bien qu’une tolérance acclimatée à des océans plus bruyants puisse entraîner des changements de comportement et de communauté. 

Les récifs coralliens sont des écosystèmes brillants, riches d’un paysage sonore et varié. Les ondes sonores qui s’échappent des communautés de récif sont vitales pour le recrutement des organismes des récifs, ainsi que pour le comportement et les interactions prédateur-proie. Lorsque nous parlons de conservation et d’activisme, nous devons nous souvenir de notre impact sur les niveaux physiques, écologiques et acoustiques des écosystèmes de récif. 

Si vous voulez entendre à quoi ressemble une barrière saine, ou certaines vocalisations d’organismes de récif, jetez un oeil aux liens suivants:

Sons du récif coralien: https://www.youtube.com/watch?v=LYFbMnH8zsc

A quoi ressemble le son des poissons de récif: https://www.youtube.com/watch?v=9LW4VWHw-uI

L'”aboiement” du mérou géant: https://www.youtube.com/watch?v=wFWIyceZyX8

Photo en premier plan – Photos reproduites avec l’aimable autorisation de Harry Harding, Université de Bristol.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close